Le choix des termes dans un menu est déterminant

L’internaute dispose idéalement de 3 voies d’entrées sur un site Internet dont le menu est la plus connue et celle qui est utilisée le plus souvent par l’internaute.

Des termes qui ne parlent pas à l’internaute dans un menu vont l’obliger à utiliser une autre voie d’entrée ou alors à quitter le site.

La seconde voie d’entrée est le moteur de recherche : l’internaute est déterminé (« je cherche le livre Ergonomie Web d’Amélie Web ») et le moteur de recherche s’avèrera alors être le moyen le plus direct d’obtenir ce qu’il est venu chercher.

La dernière voie d’entrée dans les profondeurs d’un site internet est le plan du site. Ce plan est assez peu utilisé mais peut revêtir un intérêt quand l’internaute se retrouve face à un menu important ou à un menu déroulant au survol [lire à propos des menus déroulant l’article paru sur Pompage.net].

Pour en revenir au coeur de cet article j’aimerais prendre 2 exemples.

Bien regrouper les articles

Le premier exemple est tiré d’un test utilisateur réalisé lors de la refonte du site Massin.fr.

Lors de ce test [réalisé sur un site de recette entièrement fonctionnel – 5 personnes ayant déjà acheté des livres sur Internet devaient réalisé un scénario de recherche de livres puis d’achat] les utilisateurs ont remonté rapidement des problèmes avec le menu que nous avions conçu. Notre approche initiale n’était pas remise en cause (se placer d’un point de vue utilisateur pour proposer un menu qui ne s’appuie plus sur les collections de l’éditeur) mais la façon dont les livres ont été regroupés a posé problème.

Nous pensions qu’il était plus facile pour l’internaute de lui proposer un livre dans plusieurs sous-rubriques. Ainsi un livre sur Paris pouvait avoir sa place dans patrimoine parisien et dans Paris.

Nous avons ainsi créé une redondance dans les intitulés mais en plus nous avons provoqué une frustration chez l’internaute qui avait le sentiment de voir toujours les mêmes livres (à cause du classement alphabétique) dans chaque sous-rubriques.

« Décoration » ne doit pas être dans « Décoration ».
Ça ressemble à « A vous de jouer » et « Bricolage ».

Pourquoi il y a Paris et le patrimoine parisien dans 2 rubriques différentes ? C’est pareil pourquoi il y a céramique et patrimoine ? Pourquoi ce n’est pas dans céramique ? Il y a aussi verre et patrimoine !

Ainsi à l’issue de ce test le menu a été entièrement remanié et chaque livre n’était plus disponible que dans une seule sous-rubrique. Chaque intitulé a été choisi avec un objectif : être signifiant pour l’internaute afin qu’il puisse trouver rapidement un ouvrage.

et y associer des termes signifiant

La librairie Eyrolles spécialisée dans les ouvrages professionnels (notamment dans l’informatique) dispose d’un site internet marchand complet et d’un usage pratique.
Cependant lors d’une récente visite j’ai été incapable de retrouver via le menu les ouvrages traitant de la conception de site Internet ou sur le domaine Internet.

Accueil - Librairie Eyrolles 2011-08-12

Voici les intitulés du menu Informatique :

  • Développement d’applications
  • Informatique d’entreprise
  • Systèmes d’exploitation
  • Hardware
  • BDD
  • Réseaux
  • Certifications
  • Graphisme & Multimedia
  • Bureautique

A la lecture de ce sous-menu je suis resté perplexe quelques secondes pour me décider finalement à cliquer sur Réseaux (le plus proche pour moi de ce que je cherchais). Première déception : cette rubrique ne correspond pas à mon attente (étonnamment 3 des 5 livres les plus vendus de cette rubrique concernent les terminaux Apple). J’essaye ensuite Graphisme & Multimédia pour subir une seconde déception.
En définitive je me rabats sur Développement d’application en procédant par élimination. C’est bien cette rubrique mais il faut être attentif et lire l’ensemble des sous-rubriques pour finalement trouver Conception et développement web.

Ainsi en définitive le site d’Eyrolles risque de perdre des visiteurs car son menu dispose d’intitulés qui ne sont pas signifiants pour l’internaute. La problématique de l’internaute a été mise de côté pour procéder à un regroupement discutable des articles (les ouvrages pour l’iPad se retrouvant partout par exemple).

Un test d’utilisateurs aurait sans doute permis de révéler plus tôt ce problème de conception et d’y apporter une correction. Pour ma part ce site ne se prête plus à la recherche de l’inspiration. On ne peut plus flâner tranquillement.

elit. sed diam leo ut risus. elit.