L’iPad est-elle la tablette magique que l’on attendait ?

« Le miracle Apple », titre du magazine Challenges de la semaine du 4 au 10 février 2010
« L’ardoise magique va-t-elle sauver la presse ? », titre du magazine Stratégies du 28/1/2010

Ces deux premières pages illustrent bien l’attente suscitée autour de l’iPad d’Apple. On attend de cet objet qu’il puisse servir de déclencheur pour le basculement d’une partie de l’édition vers le numérique. Fort de son expérience Apple propose un objet qui s’appuie sur un contenu dense fournit par l’Apple Store et les milliers d’applications déjà développées pour iPhone ou iPod touch.
Design soigné, interface tactile, communicante et ouverte (format ePub sur Wikipédia) cette tablette ne manque pas d’atouts pour séduire mais à mon sens elle possède quelques sérieux handicaps :

  • à commencer par le prix qui la place au dessus des netbooks et des Consumer Ultra-Low Voltage (CULV) pour des fonctionnalités moindre car l’OS est celui d’un Iphone
  • une autonomie qui peut paraître importante (10 heures annoncées) mais qu’il faut comparer aux plusieurs semaines des livres électroniques comme le Kindle d’Amazon (même si pour l’instant l’encre numérique n’affiche que du noir&blanc) et surtout ne pas oublier qu’actuellement le principal défaut de l’Iphone est justement sa batterie (qui n’a pas vu une légion d’Iphone en cours de recharge lors d’une réunion ?)
  • un écran qui reste un écran LCD avec ses défauts : il scintille, consomme de l’énergie même non sollicité (en lecture d’un livre par exemple) et est moins confortable que du papier (il est admis que l’on lit un texte sur un écran d’ordinateur 20% plus lentement que sur papier – l’Ipad ne devrait pas échapper à la règle)
  • un usage que l’on a du mal à déterminer : ordinateur, iphone géant, baladeur numérique, tablette numérique ?

Cependant il suffit que certaines applications deviennent incontournables pour reléguer ces défauts au second plan : on pense notamment aux BD numériques (Vidéo sur BFM : la BD numérique s’imposera-t-elle ?), à la possibilité de lire ses magazines de manière confortable ou encore à tout ce que les auteurs pourront réaliser avec un tel support : inclure de la vidéo, des schémas, des plans (imaginons la lecture du Seigneur des Anneaux avec un carte interactive présente en permanence)…

Magique ou pas cet Ipad aura le mérite de propulser le livre numérique sur le devant de la scène. Espérons que les contenus suivront et que les éditeurs français fassent ce pas vers le numérique que l’on attend…

Un dossier complet sur l’iPad est disponible sur le site du Figaro
La bataille entre Google et Amazon sur les livres numériques

Aenean quis, ut eleifend diam nec Aliquam Donec mi, Lorem commodo