L’ergonomie des menus XXL

Depuis quelques mois d’adaptation en adaptation (ou refonte) nous assistons à la généralisation des menus XXL sur les sites e-commerce.

La FNAC, Rueducommerce ou encore Du Pareil au Même disposent ainsi d’un menu qui au survol de la souris propose un très grand nombre de contenus.

Ces menus présentent ainsi l’avantage de mettre à disposition en plus de la navigation dans le site des offres promotionnels ou des aides à l’achat.

Cependant comme on peut le constater sur le menu ci-contre du site du pareil au même un menu XXL suppose de respecter les règles d’ergonomie au risque d’avoir un menu confus et donc de perdre l’internaute à un moment décisif : son orientation dans le site.

Ainsi il convient de pouvoir distinguer rapidement les différents niveaux du menu (ce qui n’est pas ici le cas : la distinction entre fille et garçon n’est pas assez claire) ou encore de ne pas induire l’internaute en erreur (« les récréations » ressemble à un bouton mais aucun clic n’est possible).

Menu XXL du site Fnac.com - Décembre 2010
Menu XXL du site Rue du commerce - Décembre 2010

En comparant les menus des sites Rue du commerce et Fnac.com on s’aperçoit rapidement que le menu du second prend le dessus sur le menu du premier en terme d’ergonomie.

Les raisons sont les suivantes :

  • une distinction des niveaux 2 et 3 pas assez affirmée chez Rue du commerce alors que la Fnac utilise des couleurs différentes et crée une rupture dans son menu
  • ne pas avoir la volonté d’être exhaustif dans son menu : ainsi le menu de la Fnac ne présente que les sous-rubriques les plus importantes et propose un lien vers tous les produits
  • l’ajout d’un visuel est discret sur le site de la Fnac et ne donne pas l’impression d’être une bannière publicitaire
Menu XXL du site Studyrama - Décembre 2010

Mais le plus grand risque est de vouloir composer un menu exhaustif tel que Studyrama l’as fait sur son site (cf. capture ci-contre).

En effet ce menu présente de nombreuses erreurs de conception :

  • Un menu réactif au survol alors que ce dernier représente plus de 50% de la surface d’affichage à l’écran. Ce qui a pour conséquence de provoquer une in-utilisabilité du menu dans certaines résolutions dont le 1024×768. Une menu qui se déplie au clic aurait permis de pouvoir naviguer même avec les barres de scrolls horizontales
  • Un nombre d’entrée rendant la lecture du menu impossible. Personne n’aura le courage de lire l’ensemble des sous-menus et la charge cognitive pour l’importante est trop importante rendant sa navigation dans le site hasardeuse
  • et pour terminer l’incorporation dans le menu de rubriques appartenant à des sites partenaires sans le signaler à l’internaute : ainsi la partie Logement étudiant redirige l’internaute sur le site Ma piaule.

L’utilisation d’un menu XXL peut générer un gain de temps dans la navigation de l’internaute mais il convient pour ça de respecter les règles d’ergonomie du web et de penser toujours à la charge cognitive de l’internaute ce que l’on a tendance à oublier en nous présentant des sites avec toujours plus de liens et d’informations.

Je ne saurais que trop recommander la lecture du livre d’Amélie Boucher : l’ergonomie web pour les personnes intéressées par le sujet.

et, accumsan leo. risus venenatis quis, Nullam massa odio