Tests utilisateurs

car nous ne serons jamais (ou rarement), les utilisateurs de votre site

Les tests utilisateurs révèlent tous les freins qui peuvent gêner une prise de commande ou donner une mauvaise image du site, ce qui conduira l’internaute à abandonner sa visite :

  • mauvaise hiérarchie de l’information rendant l’accès à l’information complexe,
  • problème de positionnement ne permettant pas de savoir ce que propose le site,
  • problème de proximité des informations rendant une action invisible,
  • manque d’informations sur la société provoquant méfiance chez l’internaute,
  • manque ou absence d’information sur le statut des actions effectuées par l’internaute,
  • complexité de la chaîne de validation lors d’une commande…

Le test utilisateur permet de voir comment se comporte l’internaute cible sur votre site et révèle avec évidence ce qui peut freiner sa consultation et rendre ainsi votre site moins performant.

Rien ne vaut le retour d’un test utilisateur car c’est au final pour lui que le site a été conçu, développé et mis en ligne.

UX, user centric, ergonomie...

Ces termes y sont souvent utilisés et pourtant, il est rare de voir un appel d’offre comportant la réalisation de tests utilisateurs.

Néanmoins, c’est l’outil le plus efficace pour déceler les défauts éventuels de votre site ou application. Ces derniers sont conçus avant tout pour vos utilisateurs : autant vérifier que cela fonctionne et que leurs objectifs sont remplis.

D’après une étude de Nielsen et de Landauer, 85 % des problèmes peuvent être identifiés en faisant appel à un groupe de 5 utilisateurs de même profil, correspondant à votre cœur de cible. D’autres experts trouvent risqué de se restreindre à un panel si réduit. Le consensus se situe autour de 10-12 utilisateurs par test afin de pallier à toute éventualité.

Quels sont les différents types de tests utilisateurs ?

Trois cas de figure sont possibles en fonction de vos besoins et de vos moyens :

Des tests en labo :  les utilisateurs testent en présence de l’analyste et sont filmés.

  • avantage : les données recueillies sont extrêmement précises.
  • inconvénient : c’est le dispositif le plus « lourd » en termes de temps et de moyens.

Des tests d’utilisation en ligne : l’utilisateur reste dans son environnement naturel de consultation, sans la pression du dispositif en labo.

  • avantages : c’est moins onéreux, plus rapide à organiser et c’est aussi plus proche de la réalité car cela élimine le « biais observationnel »
  • inconvénient : la grille d’analyse est moins fine, la perception des actions utilisateurs est moindre et on peut moins saisir l’écart entre ce qu’il dit et ce qu’il fait.

Un « test des cinq secondes » ou « five-second-test » : il consiste à afficher une page de votre site web à votre panel durant cinq secondes, puis à lui demander d’indiquer dans un formulaire tout ce qu’il a mémorisé et toutes les observations qu’il a pu faire. Cela permet de déterminer si votre page est clairement structurée pour l’utilisateur, s’il y détecte aisément les éléments importants, s’il se sent incité à effectuer l’opération qu’elle lui propose, etc.

Chacune de ces techniques a ses forces et ses avantages. Elles peuvent être associées en complémentarité. Elles offrent un retour incomparable sur l’élément trop souvent absent de l’équation : l’utilisateur, qu’elles permettent de replacer au centre de la conception.

Description d’une session de tests avec Netemedia :

 

Nous déterminons avec vous la meilleure stratégie de test selon vos besoins et vos moyens.

Nous établissons un scénario de test, qui nécessite pour l’utilisateur d’accomplir une ou plusieurs actions.

Des « utilisateurs cible » sont sélectionnés et testent individuellement votre application ou votre site, en suivant le scénario de test.

Enfin, chaque session est analysée par notre ergonome web. Il identifie et synthétise toutes les remarques et les difficultés des utilisateurs, exprimées de façon consciente ou non (hésitation, délai pour trouver l’information désirée, perte de repères dans la page, etc.)

 

À l’issue de ce travail, un rapport de test vous est remis comprenant :

  • une synthèse résumant en quelques points-clés les grandes tendances se dégageant des tests,
  • la liste hiérarchisée des problèmes rencontrés accompagnée d’une préconisation pour y remédier,
  • le cas échéant, selon vos souhaits et vos moyens, un découpage des interventions par priorité, destiné à vos équipes ou pouvant être intégré dans un cahier des charges.

 

Durée : 2 à 5 jours de travail selon le volume à tester, étalés sur une durée calendaire de 10 à 15 jours (sélection du panel et organisation des sessions de test).

Quelques cas client

Refonte du site internet

Bien-être à la carte

Refonte du site

ACS Assurances

venenatis velit, dolor. venenatis, ut Phasellus Donec commodo leo. Lorem