La lecture sur iPad quel retour d’expérience ?

Voici maintenant plusieurs semaines que je teste l’iPad et les différents magazines, livres et applications d’éditeurs disponible sur ce nouveau support. Retour d’expérience

Magazine

Le premier constat est que la lecture de magazine sur iPad est vraiment confortable (notamment en passant par le kiosque Zinio mais dont l’application est encore perfectible) et apporte une plus-valu par rapport au papier : peu importe le nombre de magazines emportés le poids ne varie pas.

Le second constat est que nous sommes tout juste au commencement. Quand les applications permettront de prendre des notes sur les pages, de mettre un marque-page, de rechercher par mot-clef, d’imprimer facilement, de transmettre l’article à son réseau… on entrera alors réellement dans l’ère de la lecture numérique.

Quelques freins cependant :

  • l’étude de Jakob Nielsen a pu le démontrer la lecture sur un écran est moins rapide que sur papier (mais n’est-ce pas qu’une question d’habitude au support ?)
  • encore trop peu de titres disponibles en français
  • des sites internet peu attractif et des offres pas toujours claires (pourquoi mettre un prix HT pour des magazines à la vente au grand public ?)
  • pour les abonnés au magazine papier une incompréhension de devoir repayer pour la version numérique. Il serait intéressant de concevoir une offre conciliant les deux supports : on parle bien ici de supports différents pour la lecture d’une même oeuvre.
  • des bugs (problèmes de téléchargement, de licence, de portabilité, de connectivité réseau etc…).

Le magazine l’entreprise sur iPad à travers l’application Zinio

Livres

L’offre de livres en français est pour le moins légère… très peu de titre même dans un domaine spécialisé comme l’informatique où la lecture d’ouvrages en numérique prend son sens.

Des prix prohibitifs : le même que la version papier… A quand des offres couplées livre papier + édition numérique ? (le marché de la vidéo est parti sur ce principe d’offrir le support dématérialisé pour l’achat du support matériel).

Cependant il y a via l’application iBooks un principe qui me plaît beaucoup : la lecture d’un livre n’est plus lié à son terminal. En effet lorsque l’on entame la lecture sur iPad d’un livre et que l’on surligne des passages ou annote des passages et que l’on souhaite ensuite poursuivre la lecture sur son iPhone l’ensemble nous suit. C’est un véritable plus dans l’expérience de lecture même si cette dernière peut-être entachée par des problèmes de lectures des graphiques, tableaux et autres insérés dans le livre : aucun zoom de possible et donc une lecture quasi impossible des informations (texte baveux, très petit etc…).

id, quis, ut eleifend venenatis, odio Nullam commodo dolor. justo Lorem